• Un rêveur sachant rêver

    la vie d'un rêve

     

    Un rêve vit avec ses rêveurs, il commence avec le premier et finit avec le dernier occupant de ce rêve, un rêve est transmis, enrichi, développé.

    Un rêve grandit avec ceux qui le partagent, mais un rêve meurt aussi.

    Il est des rêves qui se découvrent par le voyage dans ces contrées et qui se racontent le soir à la veillée, une fois de retour dans le monde des vivants, un rêve, parfois, tourne au cauchemars.

    Il est des habitants des contrées du rêves comme Mère Océan, Rêve de poissons et d'humains mélangés, royaume aquatique digne de l'Atlantide, ou le voyageur peut venir en ami et apprendre, en contrepartie de quelques histoires, ou d'autres présents. un rêve ou les sirènes a corps de langouste chevauchent des hippocampes géants, ou les hommes tortue jouent de la flûte dans les profondeurs illuminées par le plancton phosphorescent.  

    Un rêve se défend aussi, un rêve peut être corrompu, un rêve est la somme des rêves fait en son sein.

    Le rêve vit avec le rêveur, avec les rêveurs. Les rêves entrent en concurrence les uns avec les autres, parfois de manière heureuse, comme la rencontre des habitants de la Maison flottante avec ceux du rêve de Chine, parfois de façon grandiose, comme le rêve du Roi Kundares de Celephais : le plus grand Rêveur de l'est, qui a fait de son royaume une terre ou le temps ne s'écoule pas, on peut, une fois entré dans ce rêve ne jamais en sortir et y vivre immortel.

     

    combien de rêveurs n'ont rêvé d'immortalité au cours des âges?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :